Le Centre de l'Obésité du Centre Hospitalier de Carcassonne

L’obésité morbide est actuellement en forte progression dans le monde.
En France on compte près de 15% de la population en obésité. Il y a différents stade d’obésité en fonction du poids (modérée, sévère, morbide…) L’obésité morbide affecte l’espérance de vie mais aussi l’espérance de vie sans maladie. Les maladies importantes liées à l’obésité sont le diabète de type 2, l’hypertension, le syndrome d’apnée du sommeil. Ces pathologies peuvent être améliorées par un traitement bariatrique.

La prise en charge des patients en obésité  est complexe et doit être réalisé par des équipes multidisciplinaire. 
Nous travaillons au Centre de l’Obésité  de Carcassonne (COC) en concertation avec les endocrinologues, les gastro-entérologues, cardiologues, pneumologues, anesthésistes, psychiatres et diététiciens tous en lien avec le médecin traitant.
Un bilan et une évaluation complète sont réalisés pour chaque patient. Et nous proposons à chaque patient un traitement personnalisé qu’il soit chirurgical ou médical.
 
Une intervention chirurgicale bariatrique ne pourra être indiquée que chez des patients présentant toutes ces conditions :
 
 
- Indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40 Kg/m2, ou IMC supérieur ou égal à 35 associé à une pathologie pouvant être améliorée après la chirurgie (diabète, apnée du sommeil, hypertension)
 
- En seconde intention après échec d’un traitement médical, nutritionnel, diététique et psychothérapeutique bien conduit  pendant 6 à 12 mois
 
- En l’absence de perte de poids suffisante ou absence de maintien de la perte de poids
 
- Chez un patient bien informé au préalable ayant bénéficié d’une évaluation et d’une prise en charge préopératoire pluridisciplinaire
 
- Toute intervention chirurgicale bariatrique nécessite un suivi médical et chirurgicale à vie
 
Pour une perte de poids stable dans le temps la chirurgie doit être associé a une rééducation nutritionnelle et une reprise d’activité sportive

Démarches en ligne

demarches-en-ligne-explain