Depuis janvier 2018, des patients formateurs sont intégrés au dispositif de formation de l'IFSI-IFAS,  dans le cadre d'ateliers de  simulation, de la conception jusqu'à  l'évaluation. Cette co-construction, ce partenariat  constitue une approche innovante pour susciter une médiation entre les enseignements théoriques et la pratique. Les étudiants et élèves ne s'y trompent pas. L'analyse de leurs prises de positions et évaluations  met en évidence : 
  • La simulation avec un patient partenaire formateur :
    Il est relevé de manière significative qu’il s’agit d’un partage avec un « vrai patient » et son « vrai vécu » dans lequel chacun joue son rôle. Le réalisme des situations est souligné favorisant ainsi une immersion complète. L’expérience particulièrement appréciée est qualifiée d’intéressante et d’enrichissante. C’est une nouvelle approche qui donne du sens aux apprentissages et qui est transférable à d’autres situations de soin comme à la pratique. Elle favorise la projection dans le métier et la collaboration EIFSI/EAS en permettant le droit à l’erreur.
 
  • Une posture et la reconnaissance des savoirs expérientiels du patient
    La présence du patient partenaire formateur impose le sérieux, le respect, l’humilité et engage à être plus attentif. Elle permet de connaitre le point de vue et les ressentis du patient. C’est une aide à prendre du recul, à ne pas être dans le jugement, à prendre confiance en soi. Le patient partenaire formateur est un expert de sa maladie, il aide à une meilleure connaissance des pathologies et des symptômes. Le soignant doit être capable d’admettre qu’il ne sait pas, d’accepter que le patient en sache plus que lui. Face à ce patient partenaire formateur, il est nécessaire de posséder des connaissances au risque de se sentir démuni, entre peur du jugement et l’absence du droit à l’erreur.
     
  • Une prise de conscience qui
     
    Une écoute de qualité est soulignée comme indispensable à un recueil de données riches, favorable au partage du vécu, à un lâcher prise, à la verbalisation voire l’explicitation afin d’accéder à la compréhension de la situation. L’importance de l’écoute et du savoir écouter est relevé. Bien loin d’un interrogatoire, il est question d’échanges authentiques où celui qui conduit l’échange est le patient en n’ignorant pas qu’il est parfois difficile d’installer un climat de confiance.

 

Démarches en ligne

demarches-en-ligne-explain